Samedi, début du mois d’octobre, les feuilles sont encore vertes. Comme une envie de se dégourdir un peu à l’extérieur de la ville.

La région de Tokyo est plutôt vallonnée, ce qui peut rendre les sorties parfois sportives ! Mais c’est surtout une merveilleuse opportunité de changer d’atmosphère sans trop s’éloigner de la métropole.

À deux petites heures de train, au nord de Tokyo, nous voilà près du Mont Mitake, réputé pour la magnifique vue qu’il offre depuis son sommet. Situé au cœur du parc naturel Chichibu Tamakai, couvert de sapins aussi hauts que des immeubles, il s’impose comme un défi sportif à tous les randonneurs qui s’y retrouvent.

Alors c’est parti ! Après avoir longé la Tama-gawa (rivière Tama) bordée de pêcheurs et de canoës et admiré les nombreux ponts qui la traversent, nous rejoignons le pied des pentes du mont Mitake.

Même si le Mitake Tozan Cable permet aux randonneurs de se rendre un peu plus haut sans trop transpirer, nous entamons la montée à pied.

Sans regret, c’est un paysage féérique et paisible qui s’offre à nous. Slalomant entre les arbres, avançant parfois presque à la verticale, nous sommes happés par l’immensité de ce qui nous entoure.

Et le silence. Jamais je n’ai « entendu » le silence aussi bien que là. Même les branches dansant dans le vent sont silencieuses.  

Finalement nous arrivons au sommet, où petits hôtels et café attendent les touristes, les randonneurs et les voyageurs au pied du temple shinto de Musashi Mitake.

Paisible, pesant, grand. Voilà les trois mots que m’inspire cet endroit. À ce moment, le soleil est déjà bas dans l’horizon ce qui offre un spectacle majestueux et magnifique. On commence même à sentir la fraîcheur du vent et la douceur de l’air automnal, perché à plus de 900 mètres au-dessus de la ville que l’on devine au loin.

Savourer ce moment. Et puis redescendre en sentant la nuit qui tombe déjà à travers les arbres, qui vient nous envelopper. Rentrer, le cœur paisible.

Pour en voir plus >> Galerie Photos de Mitake

Comments are closed